40 KM/H DANS LES RUES RÉSIDENTIELLES POUR L’ÉQUIPE ALAIN LAPLANTE
 

L’Équipe Alain Laplante propose aux citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu la réduction de la limite de vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles.

Il y a plusieurs mois, afin de répondre à une préoccupation récurrente des citoyens de tous les secteurs de la ville relativement à la problématique de la vitesse dans nos rues, l’idée du 40 km/h avait été lancée par Ian Langlois, le conseiller de l’Équipe Alain Laplante.

Le ministère des Transports du Québec et la Table québécoise de la sécurité routière ont d’ailleurs produit un guide, à l’intention des municipalités, afin de mieux gérer la vitesse sur le réseau routier municipal en milieu urbain. Le document met de l’avant cette idée et de nombreuses villes du Québec, comme Montréal, ont déjà emboité le pas.

« Les avantages sont évidents; à plus basse vitesse, un impact entre une voiture et un piéton est moins probable et cause nettement moins de dommage », indique Ian Langlois.

En effet, comme le rappelle la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), une collision à 50 km/h équivaut à une chute de 4 étages. « On sait que la probabilité de décès est de 75% lors d’une collision à 50 km/h et la probabilité diminue à 35% à 40 km/h », ajoute Jean Lamoureux.

Le 27 mai dernier, l’Équipe Alain-Laplante a même tenu une consultation citoyenne sous le thème de la sécurité. Plusieurs propositions ont alors été mises de l’avant dont celle de réduire la limite de vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles.

La proposition a été accueillie favorablement par les citoyens participants, ce qui a mené à l’engagement du conseiller Ian Langlois à faire adopter un réel plan de réduction de la vitesse. Aujourd’hui, l’élu de l’Équipe Alain Laplante est également supporté par son collègue candidat, Jean Lamoureux.

Une consultation inhabituelle

Il y a quelques jours, le maire Michel Fecteau a annoncé une consultation sur les questions de sécurité routière. Bien que cette initiative serait positive, en d’autres temps, il est fort inhabituel qu’elle se produise aussi tardivement dans un mandat.

« La campagne électorale débutera dans moins de deux semaines. Ne serait-il pas préférable pour Michel Fecteau de nous faire part de sa vision plutôt que de créer une diversion? », se questionne le candidat à la mairie Alain Laplante.

« Pour l’Équipe Alain Laplante, la sécurité dans nos rues a toujours été une priorité et les citoyens nous ont fait part qu’ils souhaitent une approche globale incluant des réaménagements de rues et la réduction des limites de vitesse », renchérit Alain Laplante.

Rappelons également que la consultation de la Ville sur la circulation se produit à un moment où le conseiller Ian Langlois et de nombreux citoyens habitant aux alentours des rues LeMoyne et Douglas ont interpellé le maire pour que la Ville installe un nouvel arrêt obligatoire au coin de cette dangereuse intersection. « Une consultation doit servir à réaliser des projets pour les citoyens, pas à les empêcher. » conclut Alain Laplante.