L’ÉQUIPE ALAIN LAPLANTE REDONNERA LE FESTIVAL DE MONTGOLFIÈRES AUX CITOYENS
 

L’Équipe Alain Laplante redonnera le festival de montgolfières aux citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu. Pour ce faire, l’équipe reverra le modèle d’affaires de l’événement afin d’en assurer la rentabilité, maximiser les retombées économiques sur l’ensemble des commerçants de la ville et augmenter la participation des Johannais et Johannaises au festival.

La formule actuelle du festival démontre plusieurs faiblesses. En plus de ne pas être rentable, les citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu n’ont plus l’impression qu’il s’agit d’un événement organisé pour eux. En effet, les membres de l’Équipe Alain Laplante rapportent qu’un grand nombre de personnes rencontrées ont perdu de l’intérêt pour l’événement.

« C’est inquiétant de savoir que nos résidents pensent faire les frais d’un événement qui est organisé pour des visiteurs de l’extérieur », constate le candidat dans le district 6, Jean-François Pomerleau.

« Nous sommes vraiment fiers qu’un tel événement se produise chez nous. Toutefois, il faut trouver une façon de faire qui nous permette d’atteindre des résultats positifs pour Saint-Jean-sur-Richelieu », ajoute le candidat à la mairie Alain Laplante.

« Depuis les cinq dernières années, le festival est déficitaire. Entre 2012 et 2016, l’événement a cumulé 2,2 millions $ de déficit. Quant aux résultats de l’année 2017, ils ne seront annoncés qu’après la présente élection », précise le candidat dans le district 5, Mathieu Boulerice.

« Il est évident que les résultats financiers 2017 sont retenus pour des raisons électorales. C’est dommage puisque les électeurs ont le droit de savoir et la campagne électorale est un bon moment pour faire le débat sur l’avenir du festival. Voilà, encore une fois, un grand manque de transparence de l’administration municipale », ajoute Alain Laplante.

En plus des déficits que la Ville éponge année après année, il faut ajouter la subvention donnée annuellement à l’événement. Par exemple, en 2016, la Ville a versé une subvention de 650 000$ et a épongé un déficit de 530 000$, pour une contribution totale de 1 180 000$. « C’est beaucoup d’argent payé par les contribuables johannais », constate Mathieu Boulerice.

Mesures de redressement

C’est donc un regard neuf que veut porter l’Équipe Alain Laplante sur le festival de montgolfières. Le premier objectif identifié est de redonner goût aux Johannais de fréquenter le festival. Pour ce faire, l’administration municipale, dirigée par Alain Laplante, offrira à tous les résidents de Saint-Jean-sur-Richelieu un accès gratuit, pour une journée, au site du festival.

« Après avoir épongé tous ces déficits, un billet gratuit, c’est la moindre des choses », ajoute la candidate dans le district 9, Joan Gosselin. Alain Laplante précise que cette mesure ne représentera pas une dépense pour le festival, mais devrait plutôt engendrer de nouvelles entrées d’argent.

« Si on augmente le nombre de festivaliers, les consommations sur le site augmenteront également. De plus, le montant nécessaire pour faire venir un artiste est le même, peu importe le nombre de personnes devant la scène », explique Alain Laplante.

Ensuite, l’Équipe Alain Laplante souhaite que l’événement profite davantage à tous les commerçants de la ville. Pour ce faire, un modèle d’événement à sites multiples est envisagé pour permettre la mise en valeur de plusieurs attraits et plusieurs secteurs de la ville.

« Le festival de montgolfières a aussi le potentiel de devenir la grande Fête de la culture johannaise, avec un mandat de promouvoir davantage nos artistes d’ici », ajoute Joan Gosselin.

Joan Gosselin lance également l’idée de mettre en service des navettes gratuites qui permettraient aux festivaliers de fréquenter tous les sites du festival et qui rallieraient les hôtels et les restaurants. « Nombre de nos commerçants pourraient ainsi profiter de l’achalandage de visiteurs », précise Joan Gosselin.

« L’objectif est de renouveler la formule pour permettre au festival de montgolfières d’être encore là pour de nombreuses années », conclut Alain Laplante.

Les candidats de l’Équipe Alain Laplante posent ici en compagnie de Denis Unsworth, un pilote de montgolfière triple champion canadien, ayant représenté le Canada au Championnat du monde de montgolfières en 2002, à Châtellerault en France.